• 09 11 2016 la fin de sana... ou de pinaud plutot... enfin bon à voir les gens..

    bonsoir les gens! c'est moi encore pour la suite des aventures de sana. bon ben c'est pas gagné l'affaire parce que j'ai lu en plusieurs fois et j'ai pas pris assez de notes alors je me souviens pas bien bien. je fais au mieux les gens. de toute façon c'est pas tant l'histoire que le style qui compte et ma foi on en a pour ses sous à la fin tant il y a de rebondissements. siiii! bon je vous dis tout encore (je suis brave moi, je vous jure, pour c'que chuis payée! lol!) bon donc quoi? bon, je sais plus où j'en étais! ça fait rien de toutes façons on s'en fout ça va pas perdre de son intéret pour autant. alors bon si je me souviens bien ça va pas fort fort sana. il est dans le harem là et voilà qu'il se retrouve dans les geoles et qu'il peut récupérer les espions qui ont motivé sa venue je sais plus comment. alors y en a un qui est mort et l'autre, sulfurik (alcide de son prénom (alcide sulfurik lol! faut suivre un peu coeur je traduis toujours pour toi parce que tu regardes ailleurs passer des belles brunettes (hum? hum? lol..enfin lol j'espère!) et pendant ce temps je dis des trucs et toi "hein? tu disais quoi? j'ai pas entendu..." mon oeil! tu reluquais la belle bergère au sourire si doux et si franc et tu écoutais plus ta françoise douce qui s'époumonne pour rien. hum? ça va? t'as repris le collier là? non parce que les gens ils attendent à cause de toi alors bon c'est pas bien coeur... tu écoutes ta françoise ou les sirènes qui te font tourner en bourrique mais tu dis pas quoi? quoi? quoi? après vu? oui? bon! je t'aime fort fort quand même coeur mais bon tu suis. d'accord? oui, je sais bien . c'est dur. mais bon tu te fais du mal pour rien et moi du coup je suis triste et ma foi ça vaut pas le coup non? tu dis plus rien tu regardes plus et tu écoutes et tu verras c'est bien c'est plein de sang comme tu aimes et tout... lol! bisou coeur t'es trop un amour je t'adore fort mais laisse les sirènes aux marins c'est mieux) alors donc sulfurik et sana et béru je crois ils sortent des geoles et on a la belle préférée de son émir qui a envie de fuir avec eux car la pauvre elle est pas bien là. c'est la faute à l'autre là qui voulait pas venir qui était son mac à paris qui l'a forcée à venir là et elle veut fuir avec son sana à elle et voilà. donc on fait des projet de départ et on cache le vilain espion dans la chambre d'hotel mais bon les russes (non parce qu'il y a des russes espions aussi qui sont venus semer leur caca à eux parce qeu bon ils sont intéressés par les espions français qui sont presque morts et ma foi voilà ça fait pas du bien de les retrouver dans leur chambre mais bon on s'arrange avec béru en fait qui s'est déguisé en gitane et qui fout des prunes dans le ventre d'un des deux et en langage sana ça donne " puis un tic tac; silence. je regarde: le deuxième blondinet est en train de se tortiller sur le sol en pétrissant sa brioche dans laquelle ce petit écureuil de béru à planqué trois ou quatre glands d'acier" si. ça le fait non? ce talent dans la métaphore! bref. donc la petite chérie de son émir elle fait des trucs avec sana qui sont "le coup du rossignol dans le rosier sableux, l'arabesque fantome (tout un programme!) le sha persan, le sha persé, le raton-laveur (?), le croissant de lune dans le train... et son morceau de bravoure la nuit des rois sur le mont chauve" quel homme! toute la nuit moi je dis. ah la la! ça me fait rire moi. j'essaie d'imaginer ça... mais bon les hommes faut pas me la raconter trop fort à moi au bout de deux coups de goupillon comme disait ma mère y a plus personne alors bon... bref. bon à un moment y a une grande fête je sais plus quand en présence d'émir et sana nous les cite "l'émir ador, l'émir oton, l'émir akulé, l'émir ab bel l'émir ifik et le plus vieux, l'émir liton!" siliiiii! lol! moi je me fais bien rire avec ça. c'est pas de la haute voltige de l'humour sur, mais bon pour votre françoise c'est bien suffisant et je me bidonne à fond moi avec ça. siiii. c'est l'accumulation de conneries qui est drole je trouve. il en rajoute tant qu'on se marre obligé. enfin moi. vous je sais pas mais moi oui. bref encore... après toute une série de péripétie où on pense voir mourir notre sana et sa troupe plusieurs fois il se trouve qu'enfin on trouve une issue de secours et on s'enfuit mais bon pinaud le brave adjoint si précieux il peut pas s'enfuir lui alors il dit à sana "partez sans moi, je peux pas partir moi faut sauver votre peau" à peu de chose près les gens. alors bon le chef sana il peut pas entendre ça mais pas le choix c'est lui ou eux tous. alors bon il part mais comme il peut pas leur serrer al main pinaud car il a des blessures partout et des bandages alors sana il écrit "moi, je la serre la louche à pinuche. je la lui serre comme je n'avais encore jamais serré la main à personne. dites, est-ce que ça serait pas des larmes ce brouillard devant mes yeux? - salut vieille guenille , balbutié-je,. je t'aime bien.     il hoche la tête, sourit puis écrase un pleur à lui à l'angle de son long nez triste. - tu feras mes amitiés au gros (bérurier) fait-il. et tu feras part de ma tendresse à madame pinaud (sa femme).     c'est tout. c'est pudique les hommes hein? oui. alors on on s'en va bien obligé et bérurier quand il apprend ça il est dans un sale état mais que foire? alros on se sauve en avion et on lache l'émir qu'on avait pris en otage dans un pays voisin avec le brave shirk amar avec lequel il va devoir s'expliquer bien bien car il l'a fait castrer de colère car il a fait un truc qui lui a pas plu à l'émir je sais plus quoi bien bien et après les gens retour à paris dans le bureau du grand chef sioux (le chef de sana si vous préférez les gens). et là ils vont pour tout dire avec émoi sana et béru et du coup il y a un type sur une chaise et c'est ... pinaud! il est de retour car on lui a fait un triomphe car quand le bel émir il a été enlevé par sana ils en ont profité les rebelles du kéfiland ou quoi le pays de là-bas bref vous traduisez bien les gens, pour prendre le pouvoir et pour mettre à l'honneur ce brave pinaud considéré comme un libérateur puisqu'il a permis avec sana le départ de ce despote de l'émirat. et voilà. ça finit bien comme toujours mais bon vraiment jusqu'au dernier moment on se demande ben ce que dard va imaginer pour sauver la peau de tout le monde et voilà! siii! bien aimé encore. bien rigolé. moi j'aime le premier le deuxième et le troisième degré dans l'humour et surtout surtout les gens de qualité qui se font passer pour des anes avec raison car c'est bien plus confortable, ça évite l'académie françoise et c'est pas plus mal dans le fond. il a un talent fou dard. je le sais parce que que je lise une connerie comme les sana ou un texte plus noir j'ai toujours envie de connaitre la fin et ma foi bien aime encore. bisous les gens! à bientot!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :