• 13 11 2015 la source noire 6ème clap!

    re! je continue donc... et nous retrouvons un nouveau suspect: russel noyes. il est pas fin, il est juste spécialiste des états de choc et de l'anxiété. bon, c'est pas un pote à patrice notez bien mais c'est un pro patrice alors il passe tout au peigne fin. comme un policier vous voyez? lui, un policier? je l'entends d'ici qui se récrie. m'étonnerait! il a plutot l'air d'avoir fait soixante huit du coté de la barrière qu'il fallait pas celui-là. lol! je l'aime bien moi. plein d'enthousiasme et de vie. il fonce en amérique, il se casse la gueule sur siegel qui est un jean foutre si je comprends tout et ça fait rien! il repart à l'attaque avec kubler-ross, moody et autres fifrelins et il en redemande encore! sii! allez! va pour sibom ou je sasi plus quoi et encore noyes! ah la la! ça me plait ça moi les gens qui se découragent pas, qui en veulent et qui trouvent des trucs si intéressants que trente ans après une journaliste va encore piocher dedans et une saucisse de françoise aussi. sacré patrice! c'est un pionnier dans son genre aussi. il a tout dit et ma foi ça se savait pas fort encore il me semble ici. bon bref; 

    alors ensuite quoi? alors c'est noyes. on apprend que c'est des gens qu'ils voit et qui sont si anxieux qu'ils se détachent d'eux. siiii! donc ils se voient et ça fait moins souffrir. sauf que c'est pire! pire! le détachement comme ça ça fait pas du bien du tout! et ils sont moins bien encore qu'avant. bon. c'est pas des ndéetistes eux ça se voit. les autres ils sont si bien qu'ils attendent que ça revienne avec joie. bon, ça avance pas nos affaires hein patrice? on fait quoi avec ça? ça s'appelle la dépersonnalisation et pour moi rien à voir avec la fin de vie. de l'horreur pure ça si vous voulez mon avis. heureusement que je vis pas ça les gens; moi je me détache mais ça me fait que du bien! plus je me détache des gens et des choses et mieux je me sens. ça veut pas dire indifférence, non! mais ça veut dire bon, tant pis! si ça va pas on s'en fait pas une montagne et si ça va c'est du bonus qu'on attendait pas fort et ça fait du bien. siii! après il explique que c'est un truc de ouf. quand ça va pas fort du tout tu stresses de mourir alors du coup tu te détaches de ce qui t'arrive. tu es comme spectateur de ce qui arrive et tu penses vitesse grand v et tu arrives à chercher des solutions au lieu de stresser. ton corps il fait son petit truc à lui et ta tête elle fonctionne au super et tu peux penser à tout. c'est très bien ça. comme ça tu peux essayer au moins de sauver ta peau. moi pas. je me suis trouvée sous un hélicoptère en l'air au dessus de ma tête les gens; un fier à bras qui voulait sans doute me montrer ce qu'il savait faire... si l'hélico avait laché je me le prenait sur la tête. j'étais pétrifiée de frousse. hé ben mon corps il a dit merde et il a pas bougé d'un pouce et moi je pnsais juste putain si ça tombe je suis foutue et j'ai pas bougé du tout! je suis pas comme les autres moi faut croire. je cherche même pas mon salut. la peur de ma vie ce jour-là. anthony il m'a pas crue. il a pensé que je délirai pour faire style j'ai joué dans un film ou quoi. j'aurai préféré. après rien que d'entendre le bruit d'un hélicoptère et j'avais une frousse pareille ou presque. heureusement je me laisse pas faire par elle et j'ai bravé le danger et vu que ça se reproduisait pas. mias il m'a foutu une belle trouille celui qui a fait ça. faut pas faire du sur place sur les têtes des dames à cheveux blancs les gens d'hélico! ça peut faire une crise cardiaque si on n'est pas solide de ce coté-là. bref. croyez moi pas, m'en fous. mais bon moi je sais ce que c'est que mourir de trouille et pas pouvoir se bouger d'un cheveux. yael il me dit que j'ai pas l'instinct de conservation mais moi je dis surtout que pétrifié de trouille c'est pas une expression. voilà. bref on oublie pas notre ami noyes. pardon. 

    alors après je relis ma notille en marge et je pige plus. bon, j'ai mis que un stress majeur fait agir les hormones et donc voir yael je sais plus pourquoi... il me dit que c'est parce que pour lui il est possible que le stress de la perspective de la mort fasse intervenir des hormones qui diffusent de la détente pour que l'organisme puisse réagir plus sereinement et adopter une attitude qui permette de faire face et de trouver une solution à ce problème majeur: je vais crever si je fais rien, détends toi mon gars et fais quelque chose! et vite! donc ce serait ça de préférence à l'inconscient qui mime la mort pour qu'on stresse pas et que ça se passe mieux. mais comme on n'a connu ça ni l'un ni l'autre on n'est pas surs. moi surtout pas, je vous ai dit, j'ai eu peur et tout ce que je faisais c'est rien avec de la trouille plein le paletot. lui il est mort d'une crise cardiaque lors de sa dernière incarnation et avant il sait plus ce que ça lui a fait et c'était pas des stresss majeurs de toutes façons. voilà. bon enfin quand ça va mal de vie (je veux dire que on pense mourir) il parait qu'on se retrouve à chercher à être comme dans le ventre de sa mère. bon. moi je veux bien. mais pour info je me suis pas roulée en boule par terre hein les gens; j'avais le coeur qui battait à cent à l'heure et j'attendais je sais pas quoi. que l'hélico tombe ou parte, c'est selon. je sais pas pourquoi je lui ai pas fait coucou et un sourire moi. je suis con! c'était surement un beau jeune homme en plus. je suis con je vous dis! encore une occasion de perdue! looooool! enfin pas super super lol quand même on va dire.. j'espère bien jamais plus! après encore c'est freud qui dit que l'inconscient il peut pas concevoir la notion de mort (alors qu'on a des pulsion de mort alors bon moi encore une fois je pige pas les gens; je dois pas suivre assez bien bien car c'est pas clair pour moi.. bref). après je lis mes notes et je déduis de ce que je lis que les gens "normaux" ils ont si peur de la mort et tout qu'ils préfèrent penser à autre chose genre les sous pour moi ou alors les promotions, ou les bagnoles qu'on peut pas se payer encore (hein yan, hein lucie? ) et d'autres trucs angoissants, comme ça ça les occupe et ils pensent pas à la mort qui les ferait trop flipper pour finir. ça s'appelle faire l'autruche pour oublier qu'on est tous mortels et que c'est pas forcément pour demain mais qu'un jour où l'autre ça vient et on sait pas ce qui vient après et ça fait pas du bien. sur! même à moi. je pense que yael dit vrai les gens, mais si c'est un pur produit chimique de mon cerveau en délire je sais pas trop si je peux me réjouir ou pas. bref. on verra bien. je vous dirais les gens hein? je vous promets pas mais si je peux... on verra! après je panne rien à mes notes. j'ai écrit si bien que comme d'habitude c'est la galère à relire et là je peux pas. enfin ça veut dire en gros que les gens qui sont passés pas loin ils y pensent eux à la mort et que ça leur fait pas des cheveux quand ça s'est bien passé. au contraire. ils sont plus sereins. alors voilà un peu pour ce.. je sais déjà plus son nom bravo françoise.. ah si! noyes.j'ai pas tout compris mais bon hein? c'est à peu prèsles gens. et après on va passer au gros morceau mais demain hein? là ça va bien. j'ai pas le courage de l'attaquer celui-là. ça m'a fait dresser les poils pour tout vous dire alors on se le garde pour demain si je peux parce que ma fille elle voudrait qu'on aille à macon si j'ai tout compris mais je suis pas sure. on verra bien les gens. sinon dimanche ça me fait rien. je fais rien de spécial alors ça va m'occuper un peu. on sait jamais, des fois que je m'ennuie. lol! j'ai fait des peintures encore les gens; ça avance un peu. mais j'ai tant à en fare encore que rien que ça ça va pas me laisser désoeuvrée vous inquiétez pas. bisous les gens! à bientot!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :