• 24 05 2017 mon histoire

    bonjour les gens! mon histoire donc.... alors bon c'est l'histoire de françoise qui a eu de la misère petite (je raconte dans le livre pour l'éditeur) et ado et tout. bon. bref. ça arrive à tout le monde les gens bien sur mais bon ... ça aide pas à être bien bien . après les gens votre françoise elle se marie, et ma foi elle veut "petioler" comme on dit en bresse et avec son michou elle fait ..... des bisous et paf! ça vient bien! super! on est contents michou et moi. on dit comme ça "allo? allo? y a quelqu'un au bout du tuyau?" quand on téléphone au bébé sur le ventre de sa maman nous michou et on espère. on espère. bon. on espère pour rien que le beau bébé qui doit naitre en juin va admirer à noel les boules du sapin. il veut pas de nous le bébé. il part... il dit crotte à la vie. et nous on est si malheureux que moi je dis "si c'est ça Dieu, je préfère pas y croire " et je pleure en secret des  gens pour pas les faire ch... avec mon chagrin de maman. tant pis! je peux pas. je veux pas faire chier les gens avec ça. c'est comme ça. ma pudeur à moi et quand j'écris ça trente deux ans après je pleure encore. enfin trente trois pardon. bref. alors du coup je suis pas fachée contre Dieu non. je suis triste et je lui dis plus rien. j'avais parlé avec lui moi juste avant. maman elle y croit à tout ça. moi bof. je me dis que la bible c'est des conneries et rien que des images pour expliquer des trucs aux gens catholiques et la vie de jésus une bien belle histoire que je kiffe et ce jésus de folie tellement il est beau (si! vous avez vu le film avec le beau gosse aux yeux bleus? oui? mmmm! bref) et aussi bien tout ce qu'il fait de beau avec les gens. je voudrais bien le connaitre cet homme. et l'écouter. mais bon c'est trop tard il est plus là et donc j'y crois comme ça moi à la bible et tout. mais bon ça me travaille quand même un peu tout ça. alors un jour à l'église où je vais des fois je dis "Dieu si tu existes envoie moi un signe que tu es là". et voilà. ça. ma fille qui s'en va. j'ai pas le courage de cette maman arabe (c'est ryan qui m'a foutu la mort en me racontant ça. sa maman elle a perdu un fils aussi et elle a dit "inch allah". qu'il soit fait selon la volonté d'hallah". que c'est beau! que c'est grand! moi j'ai pas eu cette force et ce courage et j'ai dit "crotte à toi Dieu si tu es assez cruel pour me faire ça. je préfère". et j'ai plus repensé à tout ça. enfoui pour moins souffrir pas le choix parce que sinon......... un océan de douleur les gens. un chagrin si profond qu'aujourd'hui encore je pleure en écrivant ça. ça commence bien! c'est tout moi ça. je vais dire ma life et paf! je vous fait pleurer les gens. pardon. mais c'est vrai. alors bon du coup je m'étourdis de travail et j'essaie de plus penser à ça mais ça me rattrappe fort fort. la misère! une déprime si profonde que je sais plus quoi faire de moi. je suis un robot. je peux plus lire. je peux plus rien faire à part emmener mes enfants en robe de chambre à l'arrêt du car comme une zombie et pleurer au fond de mon lit. ça va pas. et là je suis si mal déjà les gens si mal que je peux juste dire "mon Dieu, j'en peux plus, je vous en supplie aidez-moi car là je peux plus. je peux plus. je suis perdue j'ai plus pied je me noie". et là on va dire un miracle. si. je sens comme deux mains qui me prennent sous les aisselles et qui me soulèvent. c'est pas vrai bien sur mais j'ai exactement cette sensation. et à partir de ça je vais de mieux en mieux et en quelques semaines je retrouve la pêche et je peux reprendre le cours normal de ma vie. c'est incroyable je sais bien et je vous demande pas de me croire mais c'est vraiment ce qui s'est passé pour moi. ma prière sincère à été entendue je crois et voilà. je repars. bien. tout va mieux. et du coup je fais un deuxième bébé qui s'appelle yan et qui est adorable et goulu. j'adore quand il vient prendre la tétée. il tête si goulument qu'il fait du bruit! on dirait qu'il aspire tout le lait d'un coup...et il a des petits gestes à lui si craquants que je fonds de joie de l'avoir ce beau petit bonhomme à moi. si doux. si mignon. si bien. alors ça va bien moi. je retrouve la pêche et même si le boulot ça va pas toujours super bien je vais bien. après je passe les cours de cadres et je deviens cadres d'entreprise. si. à la sécu c'est pas ce qu'on croit les gens. on a aussi des cadres. des fainéants. je sais bien je connais ça par coeur. la sécu c'est que des fainénants la preuve c'est coluche qui la connait on voit bien que la pendule c'est bien pour savoir quand on s'en va. moi je suis d'accord. je rigole avec vous. c'est marrant de dire ça. et ma foi la sécu ça fait des siècles qu'on en dit du mal et ma foi va pour ça. moi je connais pas ça les gens. je bosse et mes collègues aussi. certes comme partout il y a des profiteurs qui font pas autant que d'autres et qui donnent pas une bonne image de ça. mais moi je sais que c'est pas ça. je cherche pas à vous convaincre ou quoi. il y a des boulots plus durs pas de doute et surtout dans le batiment ou quoi. ou pompier. ou je sais pas quoi. mais déjà nous on chome pas. on a des milliers, des centaines de milliers de dossiers à traiter tous les ans et on est nombreux c'est sur mais dans l'ain pas tant que ça. et beaucoup de mouvements de population et de choses comme ça qui font qu'on s'ennuie pas. et une législation qui bouge tout le temps qu'il faut connaitre sur le bout des doigts pour pas se tromper dans les paiements et tout. donc ça fait bien plein de choses dans la tête et de boulot et dans l'encadrement c'est pire. la proximité c'est pas simple. on doit tout gérer. tout. de a à z. l'agent qui sait pas quel texte doit être appliqué, le gens qui appelle et qui dit tout tout tout sur son amour de la sécu et de ces cons qui branlent rien et qui ont pas bien bien fait leur travail sur son dossier et qu'il faut règler au plus vite, les collègues bien sympas mais qui ont aussi des fois leurs soucis et qui ont besoin de vous et de vos lumières ou encore les réunions de service, les responsables exigeants avec raison etc etc. et puis la vie de famille car entre temps j'ai eu lucie ma fille qui est pas toujours facile et toute l'intendance de la maison. je me plains pas les gens. c'est normal et je me posais pas de questions. jamais. je faisais tout. et ça allait à peu près. je chantais, je dansais je rigolais et je disais des tas de conneries et j'étais bien. enfin à peu près. je veux pas vous raconter tout car c'est pas toujours ça une vie de françoise mais comme vous je sais bien. comme vous. alors bon je continue ma route et ça va... ça va. mais des fois y a des couacs en moi. et voilà pour ça.

    après les gens bon il m'arrive des trucs bizarres. je remarque que quand je dis dans ma tête "ça serait bien" c'est comme si on m'entendait. je vous donne un exemple: un jour je me dis "faudrait que je trouve un meuble pour mettre sous mon escalier pour ranger les papiers. bon. ça coute cher! 500 francs pour ça! (à l'époque). ça m'embête de mettre tant d'argent dedans. mais bon... et puis le problème c'est que avec mon bureau s'il y a des tiroirs ou quoi j'ai pas la place pour ouvrir et ça va pas. crotte! tant pis!" je m'exprime déjà bien dans ma tête à l'époque. pas changé! siii! donc j'y pense plus et après mon mari il rentre du boulot (aie li aie lo...smile) et il ramène quoi? un meuble qui va pile sous le bel escallier de votre françoise et bien plus grand, et aussi bien une table assortie et tout va pile bien bien et avec des tiroirs coulissants et tout. un incendie chez un notaire et michou il a récupéré les meubles hors d'usage et il a tout repeint et tout refait bien bien tout seul et moi j'ai refait les cuivres déjà ça. voilà. merci l'univers! je dis comme ça moi. ça me plait ce mot. je préfère à Dieu. car du coup je pense qu'il se passe des trucs et je peux pas dire quoi. alors bon voilà.

    après encore je suis bien. mais je suis en quête on va dire pour dire comme les catholiques ou les gens qui font ça. je sais pas le mot mais c'est ça. alors je suis attirée par le paratruc du coup. j'ai déjà perdu papa et j'aimerai bien le contacter et ma foi je pense que ma fille quelque part en moi bien enfoui en me demandant si elle va. ça doit me travailler inconsciemment ça et du coup le paratruc passera bien par moi. et j'essaie de trucs. paratruc. je fais d'abord la connaissance des tarots un peu par hasard. je fais pas exprès. je tombe sur un livre qui en parle et du coup j'essaie. j'aime bien essayer moi. plein de trucs. des trucs à moi. alors là j'essaie de faire des tirages et ça marche plutot bien. des fois à fond comme avec ma petite cousine à qui j'ai conseillé un métier fait pour elle. elle voulait être prof d'espagnol elle. moi je dis non! l'international c'est pour toi. elle a fait la gueule la fille. normal. mais bon elle a fait ça et elle s'est éclatée à fond dedans pendant des années. j'ai été inspirée déjà par yael je pense. je me suis dis après "c'est pas moi qui ai parlé. j'ai pas pu m'empêcher de dire ça mais c'est pas moi. j'aurai jamais dit ça! l'international je sais même pas ce que je veux dire! " et donc ça m'a donné envie de continuer et j'ai tiré les tarots longtemps . longtemps. pour des connaissances et gratuitement bien sur. au point qu'on aurait voulu que je m'installe. une dame. je vais vous en parler plus loin. donc ça me plait bien et ma foi je continue mes lectures sur le paratruc et un jour je lis qu'on peut connaitre le passé des objets en les tenant dans la main. bon. soit. je me dis essayons car j'aime essayer tout. et ma foi je me détends et je vois arriver des images dans ma tête. des petits films. comme les voyantes. ça me parle de choses diverses qui sont en rapport avec l'objet. je le sais parce que ce sont des connaissances qui me les prêtent et qui me disent dis nous ce que tu vois.

    bon, j'arrête là car je vais faire la sieste pardon les gens. ça me fatigue l'écriture encore aujourd'hui et j'ai besoin de souffler un peu. je reviendrais vous raconter la suite plus tard. bisous les gens. à tout à l'heure!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :