• 28 06 2015 louis pas à pas de gersende et francis perrin

    bonjour les gens! c'est moiiii!  bon,  me revoilà pour un livre. un autre sur l'autisme puisqu'on est "dans le thème" comme dirait christina cordula pour les gens qui font les top models dans son émission de mode. 

    alors cette fois c'est la version de la famille perrin. le père est un acteur connu, et la mère une actrice qui a sacrifié sa carrière pour se consacrer à l'éducation de son fils louis qui va pas fort. c'est rien de le dire. on dirait tristan et plus ça va plus c'est pire car come pour tristan c'est la faute à la mère s'il n'a rien ce gamin. siiii! alors bon ça va si pas bien qu'on en tient un peu compte pour finir et on psychanalyse la mère avec ardeur et rien. booonnn! et on a donc le fiston qui craque sans fin comme ses parents qui passent leur temps à pas dormir et à veiller sur lui comme le lait sur le feu et pourtant hein? c'est pas malheureux? quand on a l'age canonique de francis et la douceur de la fleur de l'age de la petite faut pas s'étonner du résultat. on cherche, on cherche et rien ne vient. rien! alors bon en désespoir de cause on prie saint aba comme l'autre dame et on fait le déménagement à le ch'nord pour suivre de plus près les enseignements. et ça marche! siii! donc on fait de son mieux pour suivre tout bien bien  et ça marche pour louis qui devient moins pénible et qui supporte allègrement la venue de deux frères et soeurs très rapprochés. il va mieux. ses parents aussi. bon, on déplore juste une maladie grave de la maman qui la tient loin de tout pendant deux ans et un petit rien du tout d'opération au coeur mais un rien hein? pour la maman qui va trèèèèès bien! moi ça me l'arrache le coeur de voir ça. on peut pas la plaindre puisque tout est de sa faute à elle et son mari. c'est vrai quoi! on fait pas de gosses quand on est si vieux monsieur perrin!  cinquante ans passés! c'est un scandale c'est tout et puis toi la mère tu te démerdes c'est pas conventionnel ton aba et fous nous la paix t'es pas là pour être plainte ni rien mais pour faire ce qu'on te dit c'est à dire le deuil de ton fils et puis c'est tout. non mais! la vilaine! alors bon on se tourne vers la seule chose qui existe et qui marche comme l'autre dame mais on est moins technique ce qui fait du bien et qui fait que j'ai lu un peu plus vite en ménageant de nombreuses pauses et en dormant beaucoup entre les lignes. siiiiii! bon donc vive aba qui "rescuscite " le petit louis ainsi que ses cousins et cousines qui supportent le même handicap ainsi que leurs parents. donc une famille d'autistes. et moi je m'interroge: c'est étrange non? pourquoi tous ces enfants malades? est-ce qu'il n'y aurait pas une cause héréditaire, ou un secret. je crois qu'un psy travaille là-dessus. il parle beaucoup du secret de famille. enfin je crois. si c'est ça, qu'est-ce que les deux soeurs auraient pu vivre pendant leur grossesse qui ferait que ça les a traumatisées au point de les empêcher de faire un enfant d'aplomb? moi je m'interroge. je susi pas psy, non, mais je me questionne comme on dit il parait. il faut quoi de mieux? on fait quoi si on se pose pas ce genre de questions en psy? moi je me dis sans doute à tort qu'il y a un secret de famille très fort. un truc tabou. quoi? je sais pas. mais pour que trois enfants soient atteints, et avec deux soeurs, c'est étrange non? mais bon j'élucubre pardon, je sais rien de bien moi. je suis juste une candide qui a ses petites idées à elle et qui se trompe sans doute. je suis pas psy. je les ai fréquenté à de nombreuses reprises ma foi, et souvent de ma propre initiative et ils m'ont dit quoi? (véridique!) "vous êtes très normale , c'est la société qui ne l'est pas trop.." ou alors "madame, vous auriez pu être psychologue d'après votre réflexion (j'ai cherché les causes des soucis de ma fille et j'ai expliqué ça à une psy que j'ai consultée car je l'ai trouvée bien quand je l'ai entendu au shiatsu, autre épisode de mon "livre" qui parle de shiatsu et de psy) et enfin "madame demandez donc à vos tarots si vous avez besoin de moi". voilà. on peut pas dire que ça aide les gens non? donc je vais bien si je suis bien l'affaire, c'est psa moi. je suis pas une mauvaise mère moi . on m'a meme dit (encore une autre psy (je vous dis je connais par coeur et je vous parle pas de ceux de mon adolescence, autres chapitre de mon "livre" qui vaut son pesant de cacahouètes aussi) "madame ,  ne croyez pas que vous n'aimez pas vos enfants (j'en étais là tant je culpabilisais à l'idée de ne pas faire ce qu'il faut avec eux) car si vous y pensez c'est que vous les aimez vraiment" (une psy formidable, vraiment, qui a fait beaucoup pour ma fille et moi. dolto la méthode je crois. très bien! je raconte aussi vous en faites pas. pas tout ici! enfin si je parais un jour hein les gens? à l'allure où ça va je suis tranquille moi. lol! bisous les gens! mais tout est vrai! je mens pas. je devrais. mais j'aurai jamais assez d'imagination pour inventer tout ça. je suis pas jk rollings moi. et encore! elle s'inspire de mythes et de légendes alors bon. ah ben du coup tiens! si ça se trouve c'est ça! j'imagine tout en faisant un "recolling" (un terme que j'invente là pour vous trop forte la gamine, je vous jure! je me tue des fois...siii! lol!) de tout ce que je trouve sur internet et ailleurs pour me faire "péter le cul" ici. je suis trop forte. non? si! vive moi et mon imagination débordante je suis trop bien (je fais aussi vous voyez un peu comme ça comme on fait avec les autistes sévères: on les félicite tout le temps pour le moindre progrès. alors moi vous pensez comme j'ai personne pour ça je fais le self promotion et vous voyez comme j'ai le melon maintenant. je suis la championne du monde des conneries en tous genre, non? siiiii! bon allez je rerends mon sérieux un peu mais tout est vrai les gens. tout. je mens pas même si c'est suspect de dire ça. c'est vrai quoi. les menteurs il disent toujours j'ai pas menti. alors bon je mens. voilà! trouvé les gens! je mens en disant que je mens pas. comme ça on me croit pas et je mens pas. bref. cherchez pas je me défoule je suis cuite de chaud et de ras le bol de trucs moches et ma foi bref. donc je dis la vérité et si vous me croyez pas tant pis! qu'est-ce que j'y gagne moi à dire des conneries ici? à part passer au mieux pour une mythomane ou au pire pour une timbrée? hum? hum? la gloire? laquelle?  je sais pas moi. enfin bon bref pardon je fais du remplissage encore mais bon ça fait du bien. vive les psys je dis moi. finalement ils m'ont tous fait du bien en me disant que dans le fond j'étais pas si tarée que ça. siiii! bref. 

    donc moi je me dis comme ça que peut-être il y aurait à gratter dans la psychogénéalogie car c'est intéressant ce truc. comme tout. moi ça m'a passionnée et je crois bien avoir trouvé l'origine de trucs dans ma propre histoire (c'est la psy qui m'a dit que je pourrais être psy qui m'a fait penser ça) qui j'espère aideront ma fille à pas reproduire un truc qui s'est reproduit au moins de mère en fille et dont j'ai je pense trouvé l'explication (hé oui les gens! prétentieuse en plus de mytho et timbrée! oh la la la la! les gens! vous perdez votre temps là non? non? si! allez va ça vous distrait? déjà ça! bon j'arrête de faire mon aigrie, c'est pour les perrin que je fais ça. les pauvres! ça leur a brisé le coeur la maladie de leur garçon et les commentaires qui les ont suivis, mais je comprends pas tout parce que moi jamais. jamais. j'en ai vu pourtant. et des bien. et des variés. et toutes les méthodes et tout. mais jamais, jamais ils ne m'ont dit que j'étais pas belle. enfin pas bien. enfin sauf si ironie bien sur mais je pense pas. enfin peut-être . enfin si tiens! j'avais pas compris moi! merci les gens! ah la la! je comprends! j'ai foutu les pieds dans le plat encore. mais bon ça fait rien, ils m'ont fait du bien quand même en me disant merde si c'est ça. je suis pas spykable moi. siiiii! bon, je continue. donc pour moi il y a à gratter dedans. ou alors je sais pas. elle raconte un truc gersende qui me surprend. elle parle pas fort de sa grossesse. mais elle dit un truc qui l'a marquée: tout le monde s'est affolé quand on a appris que c'était vrai le 11 septembre et que la guerre était déclarée à fond. est-ce que le petit louis a été secoué par ça? tout le monde en émoi et surtout sa mère? je sais pas. pour ma fille, on a pas fait comme ça. mais le fait de lui révéler quelque chose qui s'est passé pendant ma grossesse l'a bien aidée. on peut dire que cest instantané. et c'est cette psy formidable qui l'a fait. et moi je lui suis très reconnaissante et à aucun moment je n'ai entendu même en filigrane "vous êtes nulle. c'est votre faute" et c'est sur que heureusement . je le pensais déjà bien assez à cause de mon ainée qui est partie sans laisser d'adresse à part au ciel avant même d'être vraiment née. bon allez françoise tu pleures pas. c'est pas "socialement acceptable " de "pleurnicher". donc chut. mais cette femme qui a accepté ma parole, qui ne m'a pas jugée et qui a fait ce qu'il fallait pour que ma fille se libère de certaines choses je la bénis. mieux qu'une psychanalyse, de la gentillesse pour moi et du parler vrai pour mon enfant et voilà. et sans me sentir redevable de rien. merci madame! merci:! bon donc je vois bien que je fais rigoler certains psys on dirait. enfin je sais pas. je suis pas sure mais je pense juste que c'est pas beau de dire que j'ai fait des trucs chelous qui m'ont fait du bien à un psy qui veut faire un peu pareil mais en officiel. le rêve éveillé par exemple. enfin je sais pas. bref. donc voilà pour ce petit et ses parents. je les plains moi. je sais ce que c'est que les portes qui se claquent à votre nez. on vous aime plus du tout du tout parce que vous transportez la différence qui fait l'objet du plus grand rejet dans la société car il faut être dans le moule pour survivre et pas dépasser à droite ou à gauche. moi je dépasse de tous les cotés. j'ai pas tout bon. mais je change pas. je peux pas! toujours pas comme les autres. toujours. très bonne à l'école, pas sportive, pas intégrée à fond. rien de bien. des copines bizarres pour certaines. ou pauvres. ou pas comme les autres aussi (une artiste, un futur médecin (lol! je sais pas si elle y est arrivé pour finir), une psychanalysée à fond, enfin des gens pas toujours super d'applomb par rapport à la norme. comme moi! mais bon je suis pas désintégrée moi. j'ai eu un métier pendant trente ans dans une entreprise respectable et respectée et qui embauche pas les fous furieux croyez moi. donc j'ai pas à rougir de moi. mais bon, c'est pas ça. je sens pas mon intégration totale. je sais pas mentir je vous l'ai dit. si on dit du mal des autres, je peux pas dire avec les gens. j'aime pas médire. j'aime pas. je préfère me taire et comme partout c'est du liant, je suis pas très liée moi. sauf avec des gens comme moi. qui aiment bien rire, s'amuser gentiment et tout. déjà aux cours de cadres. siiii! alors bon y avait les "gens bien". je les enviais! ils étaient sérieux et tout et moi bon, je suivais pas . pas assez intéressante vous comprenez. je me prends pas au sérieux et j'aime bien rigoler alors bon... et puis je sais pas. je suis pas comme ça. j'ai du mal à suivre le troupeau. je l'observe. je l'envie je vous l'ai dit. et je me dis "ce sont les gens bien". voilà. moi je le suis pas. je sais pas faire mon importante et celle qui est belle. je sais pas dire "oh la la! monsieur machin l'important comme vous êtes bien!" je sais pas faire moi. je suis discrète. j'aime pas lècher les bottes surtout si je suis pas sincère. mais dire à quelqu'un qu'il est bien si je le pense sincèrement je le fais. souvent. je me fous que ce soit l'aide ménagère ou le directeur de socièté. moi, si j'aime bien, je dis. et pas pour lècher. je critique pas ceux qui le font. au contraire. ils ont raison. ils savent se mettre en valeur eux. pas moi. je sais pas faire. je suis timide plus que je n'en ai l'air et beaucoup de choses et de gens m'impressionnent et je perds un peu (un peu!) mes moyens des fois. comme avec mon directeur qui me faisait très forte impression et avec qui j'arrivais pas à aligner deux mots intelligents tellement je cherchais à pas trop dire de conneries en lui parlant. j'ai pas les codes des fois. j'ai l'impression que les gens autour de moi vont bien et qu'ils ont compris d'instinct ce qui se fait et pas. pas moi. je sais pas. je dis des conneries des fois. des grosses. parce que je me rends pas compte que ça se dit pas. je dis. comme à mon embauche où j'ai dit que j'étais contente de travailler dans mon entreprise parce que (loooool! la folle! j'ai eu du bol qu'elle le prenne pas plus mal la responsable du personnel) au moins on était au chaud. quelle belle motivation! ça la fait sourire. je m'en suis bien sortie. mais ça fait vraiment sérieux je trouve. enfin les chiens font pas des chats et mon fils lui il a dit qu'il avait eu son bac "de justesse" alors qu'il a son bts. je vous jure. la famille de "cons"! siiii! bon enfin ça fait rien. je suis pas triste poru autant. ça m'a pas fait aller en enfer mais bon je suis comme ça. je dis. et ma foi des fois ça me joue des tours. enfin pas souvent notez. enfin yael il me dit toujours "il faut parler vrai" bon. je fais. mais après on se calme car des fois parler vrai c'est nul! mais nul! ça joue des tours dans le sens où on dit des choses qu'on ferait mieux de taire vous comprenez? dire "ma foi, moi, je voulais pas de ce travail, c'est juste que bon, au moins je vais pas cailler.. " c'est nul! mais bon ça vaut d'être franc. la langue de bois, connait pas. je sais pas faire. je dis. si vous me plaisez, je suis gracieuse et vous le voyez tout de suite, si pas, je vous ds rien, je vous regarde pas. je me tais. voilà. et c'est tout. et au revoir. et j'en garde rien. c'est pas une personne qui me fait du bien. je la chasse pas à coup de balai, non mais j'ai rien à lui dire. c'est tout. ou quand on m'a blessée. là c'est pareil. je dis plus rien, je me ferme et je pense à autre chose quand je vois la personne qui m'a fait souffrir fort. voilà. donc pour en revenir à ce petit, ses progrès sont spectaculaires et on le casse encore car on veut pas de lui à l'école et il doit apprendre chez lui et c'est encore sa mère qui doit faire la maitresse pour les trois. bravo gersende! elle a toute ma sympathie cette pauvre petite. c'est si dur sa vie et malgré tout elle se plaint juste du rejet de son fils et je la comprends. mais cette méthode. je sais pas. moi elle me plait. on en parle avec yael et je lui dis que je pense que c'est efficace et que c'est bien puisque ça sort l'enfant de cette médiocrité de vie avec  tout ce que ça comporte de comportements associaux. mais lui me dit que c'est bien bien sur, mais que cette méthode est basée sur la contrainte. qu'on oblige ces enfants à faire des choses et que si c'est pas fait on leur dit rien, mais ils sont nuls. moi je dis peut-être mais bon, au moins ils se socialisent et ils ont la possibilité comme louis de verbaliser leurs émotions, de les admettre et de faire ce qu'il faut pour les dépasser et de vivre avec les autres et pas seuls dans leur tour d'ivoire qui les enferment dans le handicap. alors il me dit  oui, c'est juste, mais c'est quand même de la contrainte. et je dis mais l'éducation en france c'est bien ça non? on contraint! toute l'éducation en france est basée sur ça si tu y vas par là. et sur la récompense. et pas autre chose. alors il me dit oui françoise c'est juste. mais c'est un tort, on n'en fait pas des individus heureux, juste des gens qui répondent à des stimuli qui font qu'ils obtiennent en réponse ce qu'ils veulent et qui font qu'ils se tiennent tranquilles sans gêner. enfin bref on en est là. moi je suis pour le fait qu'ils s'intègrent bien sur. mais bon je sais pas trop. je repense à georges et à sa méthode avec nous. c'est autre chose. ça marchait très bien avec certains. moi moins. je suis pas spykable! je suis pas assez docile pour ça. je réfléchis trop. j'ai pas aimé les dessins. fallait dessiner. dessiner mes fesses! t'en auras pas de mes dessins. les autres tant qu'ils veulent mais pas moi. par contre le test de personnalité oui. sympa! on regarde des taches d'encre et on voit des arbres où il faut mettre des trucs. bien aimé! mais les dessins bernique! je sais pas où étais ma logique là. le test c'est pire que les dessins. enfin je sais pas. je voulais pas pour les dessins et sciememnt. ça regarde personne ce que j'ai dans le ventre. les tests c'était pas pareil. je sais pas pourquoi. bref). donc voilà pour ce livre et notre réllexion avec yael. c'est vrai que j'ai vu des images de l'application de cette méthode et ça m'a pas plu. j'ai trouvé qu'on les traite comme des objets. qu'on se force à leur dire "c'est biiiiiiennnnnnn!" comme si c'était "putain! t'as intéret à te tenir à carreau toi si tu veux la paix. "et les faire asseoir sans fin à une table jusuq'à ce qu'ils se tiennent tranquilles pour moi c'est pas s'attaquer à la racine du truc. mais je suis pas plus maline que les autres et quelque part heureusement que cette méthode existe, et surtout pour les parents. ça va mieux pour eux après et je pense que parfois leur vie est en jeu comme pour gersende et pour la maman de tristan. et il vaut mieux un enfant contraint et socialement acceptable qu'une maman morte d'épuisement et de chagrin.mais c'est pas pour ça dirait yael que c'est un bien pour l'enfant. c'est un gros pansement sur ses plaies intérieures mais pas un soin. on cache la misère sous le sparadrap mais le gosse ne va pas foncièrement mieux. ah au fait! encore un truc ! j'oubliais la quiche! encore un truc! siii! dans le livre, la dame parle de packing. c'est une méthode que je trouve barbare qui consiste à envelopper ces enfants dans des draps glacés et ils semblent apprécier. moi je me dis qu'il y a une raison. je me souviens d'un filme que j'ai vu avant ma maladie. ça racontait aussi l'histoire d'une autiste asperger parce pour moi louis en est un : e^tre capble de rattrapper deux classes en un an c'est bien ça pour moi. . donc cette fille elle, a fait des grandes études mais elle faisait un truc chelou qui lui jouait des tours: elle s'enfermait dans une espèce de boite en bois qui la bloquait et elle ne se sentait en totale sécurité que là-dedans. alors moi je pense que si les enfants apprécient les enveloppements glacés c'est pas pour le froid (les pauvres!les pauvres! la torture! mais ils sont insensibles à la douleur on le dit souvent alors bon il sentent pas le froid!) c'est parce que c'est rassurant pour eux cet enfermement. et je me dis et si on faisait construire (fabriquer, c'est mieux) une coque en matelas vous savez le truc à mémoire de forme? ) un cocon pour eux. en forme de corps où ils puissent se réfugier en cas de stress? on pourrait peut-être bien communiquer avec eux sans les contraindre à s'asseoir puisqu'ils iraient volontiers dans ce cocon douillet. enfin des fois  votre françosie elle a des idées de génie à elle hein? mais qui sait? moi je pense ça. peut-être que d'autres pourraient avoir d'autres idées. c'est dommage que ce soit chacun sa chapelle non? moi je pense qu'il y a du bon partout et que  si on réfléchit ensemble , on peut peut-être mieux avancer non? quelqu'un qui s'y connait pourrait me dire par exemple non françoise, cest pas une bone idée pour telle ou telle raison. non? etc. au lieu de dire "oh la nulle! tu penses pas comme moi, t'es nulle!" et de l'autre coté "oh la la! c'est ma méthode ou rien!" moi je sais pas . je vois jamais comme les autres gens. je sais pas faire. pour moi c'est ni blanc ni noir. c'est gris partout. et on a intéret à partager pour faire avancer les choses. celui qui a une idée à lui elle est bonne pour lui et la votre pour vous. mais qui vous dit que de la discussion ne naitra pas une autre idée encore mieux? enfin bref françoise et l'utopie ça fait pas deux. lol! bisous les gens. je vous kiffe comme je dis à maxime. écouter votre françoise jusqu'au bout c'est méritoire avec toutes ses digressions je sais bien. mais bon, vous êtes pas obligés de me lire les gens après  tout! si? non! bisous les gens, à mercredi pour de nouvelles aventures. enfin je sais pas trop. c'est vacances bientot alors  je pense que je vais m'enuyer ferme sur ma vizirette! siiiii! mais permanence c'est permanence et je la tiens jusqu'au bout. les semaines suvantes seront plus calmes je pense et c'est pas plus mal de se calmer un peu. je vous mettrai des trucs bien sur. mais moins. je serai un peu (un peu!) en vacances. mais je vous oublierai pas pour autant. bisous les gens. à mercredi! 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :