• j'ai contacté arno un soir de blues (et  veille de noel!). je lui ai dit que je m'ennuyais et que je taperais bien la discute un peu avec lui s'il était d'accord. oui. mais bon, je lui ai dit des trucs si nuls qu'il a coupé la com.

    le lendemain, j'y retourne (la cougar têtue, c'est moi! lol! mais il avait 20 ans ce petit, alors bon, un peu quand même! bisous maxime..) nous avons discuté à nouveau (c'est pas bien, mais bon c'était pour la bonne cause vous verrez). il se faisait du souci pour ses points de permis (la cougar! la conversation hyper chaude! mmmmm! arno, tu te souviens? lol!) yael m'a fait lui dire que c'était à cause de la vitesse et il a confirmé que quand il était seul il roulait très vite mais qu'il était très prudent le reste du temps parce qu'il voulait sauvegarder la vie de ses relations qui montaient avec lui. il ne buvait jamais au volant pour cette même raison.

    mais je lui ai fait remarquer que s'il se tuait en roulant tout seul, même s'il ne mettait pas d'autres vies en jeu, il allait faire de la peine à ses proches et ne plus pouvoir aider ses amis, lui qui en tirait une grande satisfaction. il a semblé très ému, a réalisé son erreur et je suis sure qu'il s'est assagi depuis pour le bien de tous. une belle soirée et une belle journée de noel pour son guide, qui est heureux de sa prise de conscience plus efficace il me semble que les remontrances policières, car mon conseil venait du coeur, pas de la raison, et certaines personnes comme lui y sont très sensibles il faut croire. 


    votre commentaire
  • un jeune homme mettait des articles en rayons au rayon jouets.

    il avait l'air tendu et nerveux. il cherchait à caser à tout prix les articles dans les rayons et s'énervait..

    yael lui a conseillé gentiment (par télépathie, toujours par télépathie dans ces cas) de se calmer, de ne pas chercher à mettre les articles à mesure qu'il les sortait du carton, mais de ranger d'abord ce qu'il trouvait et de laisser de coté ce qu'il ne trouvait pas pour demander de l'aide au chef de rayon .

    petit à petit, le jeune homme s'est calmé et il a fait ce que yael lui a conseillé! et il a eu l'air de travailler bien plus efficacement. yael lui a dit aussi de patienter. que ce rayon ne lui plaisait pas, bien sur, mais que s'il y faisait ses preuves, il pourrait passer à quelque chose de plus intéressant.


    votre commentaire
  • c'est un togolais. pur jus! yael lui parle (le contact entre eux se fait très vite et abraham discute volontiers avec lui) d'une femme qui est partie et lui dit qu'il a beaucoup de peine (sa mère). il l'encourage à tenir bon et lui dit qu'elle pense à lui.

    abraham  lui parle aussi de sa vie sentimentale et se demande comment s'en sortir financièrement. il envisage de vendre son corps car il est magnifique et pourrait en tirer de l'argent. yael le lui déconseille et l'invite à chercher en lui ses talents. il est bon en informatique et voudrait en faire son métier, mais la formation est très chère et il n'en a pas les moyens. il cherche avec nous comment financer cette formation et nous explorons plusieurs pistes, avec l'aide d'une collègue et d'un groupe de gens qui font partie d'un club d'amitié. mais elles ne sont pas gérabes sur le terrain africain et abraham se heurte à des difficulté ainsi qu'à sa "flemme" due à la chaleur qui l'empêche de travailler comme ici. 

    il me demande de l'aide et je contacte pour lui l'ambassade du togo en france, mais sans succès malheureusement. 

    je pense que yael et le guide d'abraham sont intervenus de leur coté et il a eu l'occasion d'acquérir un ordinateur pour une bouchée de pain togolaise et depuis, il s'est mis à graver des cd pour son entourage, et au-delà, et ma foi, cela semble lui réussir très bien car depuis, alors qu'il nous appelait ses "anges gardiens", il nous répond en substance "on s'connait?" quand on le contacte, signe que tout baigne pour lui et c'est tant mieux; il avait un passage difficile à surmonter et je pense que nos petits échanges doux l'y ont aidé.

     


    votre commentaire
  • j'ai vi d'abord le jeune homme à la librairie. il était beau, bien habillé (chemise blanche immaculée, jean). yael lui a parlé télépathiquement et lui a dit qu'il avait du talent à ne pas gâcher et qu'il était un artiste avec de l'or dans les doigts. il lui a dit qu'on allait se revoir, que j'étais très gentille et que je lui parlerai volontiers.

    plus tard dans la journée, je l'ai revu en effet en ville au détour d'une rue et à ma grande surprise.

    il était accompagné de deux femmes, une jeune de son age (18 ans environ) et une plus agée.

    la plus agée n'a pas souhaité d'échange. les plus jeunes m'ont parlé un plus plus volontiers, surtout le jeune homme. ils étaient à vélo, avec des charettes pleines d'un bazar étrange. ils jouaient d'instruments dont une petite guitare et la fille m'a expliqué qu'ils envisageaient de créer des instruments nouveaux à partir de leur bric à brac.

    j'ai délivré un message (indirect) de la part de yael au jeune homme en lui expliquant que j'étais médium, et qui était yael. il a très bien accepté, mais prétendu qu'il n'était pas découragé alors que sa façon de réagir m'a fait penser le contraire.

    j'ai aimé la réflexion de ce garçon qui m'a dit qu'on était tous déguisés, sauf quand on est nu (je faisais allusion à leurs costumes bariolés qui ressemblait à des déguisements pour moi et qui étaient leurs tenues habituelles, surtout les filles). il a pensé que j'étais en contact avec dieu lui, (et d'une façon si douce! pas fou du tout, non, juste très "beau"! ) et j'ai plaisanté en disant qu'il se serait surement présenté.

    je leur ai acheté un sandwich, car ils mourraient visiblement de faim et je suis repartie sans les déranger davantage, car la dame s'était isolée et je ne voulais pas les séparer plus longtemps. 

    forte rencontre avec un univers si différent du mien..si différent..

     


    votre commentaire
  • après déjeuner, yael m'entraîne vers une place où il y a des bancs car il sait bien combien je suis courageuse et aime rester debout. lol!

    je vais m'asseoir quand 3 jeunes gens me disent de n'en rien faire car il y a de l'huile sur la banc. 

    ils sont des "zonards", on les "stigmatise" selon leurs propres dires sans doute très inspirés par la lecture des journaux.

    l'un des trois est d'origine gitane. il a un arrière grand père qui a un message pour lui. en substance "reste sur terre et bosse". 

    son ami musulman confirme que ce jeune homme pense à partir de l'autre coté, à son grand embarras.

    le jeune homme musulman me dit avec véhémence qu'il ne faut pas fricoter avec les esprits. je lui donne raison, car c'est juste et en cela la religion musulmane (comme la catholique) a raison car il est très dangereux de faire tourner les tables et d'invoquer (invoquer, c'est dit clairement par exemple dans la bible..invoquer) les esprits. on ne les convoque jamais sans risquer de se trouver en présence d'esprits non apaisés qui peuvent faire plus de mal que de bien. 

    à la fin de notre conversation, le jeune gitan me lance un regard plein de respect (me semble-t-il) et le petit arabe me montre son talisman, une petite pierre noire polie par la mer. sa soeur à le même, en forme de coran pour lui (il y a un trait au milieu). c'est son petit secret il me semble car il cache son petit trésor tout au fond de sa poche de pantalon et me le montre avec jubilation et enthousiasme. 

    l'autre jeune homme approuve juste quand je lui dis ainsi qu'à ses amis qu'ils sont dans la détresse. tous. 


    votre commentaire